Accueil > Une mission d’intérêt général > Gérer la dépendance

Une mission d’intérêt général

Gérer la dépendance

La vulnérabilité et la dépendance

La vulnérabilité est une fragilisation telle que la personne devient incapable d’accomplir seule les actes de la vie civile. Elle rend nécessaire l’organisation d’une assistance ou la représentation par un tiers. Cette protection de la personne fragile est une mission de solidarité familiale et nationale.

La dépendance

Elle a sa principale source dans le vieillissement de la population française et l’allongement de la vie. Ces deux facteurs entrainent une augmentation du nombre de personnes âgées et dépendantes.

La vulnérabilité de la personne s’installe lorsque la dépendance s’accroît.

Le défi démographique

L’amélioration du niveau de vie et les progrès de la médecine ont pour corollaire l’allongement de la durée de vie. La proportion des plus de 75 ans, qui est à 8,2% en 2007 soit 5,2 millions, va atteindre en 2050 15,6% de la population, soit plus de 11 millions de personnes.

Le nombre de personnes âgées dépendantes est évalué aujourd’hui à 1,1 millions et pourrait atteindre, selon la DRESS, 1,5 millions avec une accélération en 2025 lorsque la génération du baby boom passera les 85 ans. Actuellement 85 ans est l’âge moyen du début de la grande dépendance.

Cette augmentation du nombre de personnes dépendantes entrainera un accroissement des besoins et des coûts de prise en charge, tant pour les acteurs publics, que pour les personnes âgées et leur famille.

Le financement

La prise en charge de la perte d’autonomie est un enjeu majeur pour notre société. Le financement de la dépendance repose en grande partie sur la solidarité nationale (intervention de l’Etat).

La dépense publique est évaluée à 19 milliards d’euros en 2008, soit 1% du Produit Intérieur Brut (PIB)). Elle pourrait atteindre 1,6% du PIB en 2025.

Part des acteurs dans le financement de la dépendance = 19 mds20082008
Etat400 mil2%
Assurance Maladie11.4 mds60%
Départements (APA)5.2 mds22%
Caisse nationale pour la solidarité (CNSA)1.5 mds16%

Source : Projection pour la loi de finance 2008 / centre d’analyse stratégique

Le soutien naturel des familles joue un rôle important dans le maintien à domicile des personnes dépendantes. Généralement l’aide est assumée par le conjoint et dans une moindre mesure par les enfants.

Leur effort financier est estimé à 7 milliards d’euros.

Elle complète celle apportée par les professionnels mais le financement de la dépendance à venir est une réalité incontournable qui représente un véritable défi pour l’avenir.

 
 

Accès à CDC-Net

 

Actualités

 

Focus